Protéger les défenseurs
des droits humains

L’engagement en faveur des droits humains devient de plus en plus dangereux. Des personnes engagées sont intimidées, persécutées, emprisonnées et maltraitées. En 2018, 321 défenseur·e·s des droits humains ont même été tué·e·s. L’avocat chinois défenseur des droits humains Wang Quanzhang paye les frais de son engagement: il est injustement emprisonné depuis plus de 4 ans.

«Pendant longtemps, je ne savais même pas si mon mari était encore en vie. Je n'ai jamais pu voir la décision du tribunal. Sans tous ceux qui nous soutiennent, je ne pourrais pas faire tout ça pour mon mari aujourd'hui.»

Li Wenzu

Femme de Wang Quanzhang, l’avocat défenseur des droits humains emprisonné.

Wang Quanzhang est un avocat chinois spécialisé dans les droits humains. Pendant des années, il a défendu les droits des autres tout en risquant sa propre sécurité.
Le 28 janvier 2019, Wang Quanzhang a été condamné à quatre ans et demi de prison pour «subversion de l’Etat». Durant près de quatre ans, sa famille n’a pas su où il était détenu. Il est maintenant clair qu’il se trouve à la prison de la ville de Linyi, dans la province de Shandong.

Le 28 juin 2019, Wang Quanzhang a vu sa femme Li Wenzu et son fils de six ans Wang Guangwei pour la première fois depuis son arrestation. Une deuxième visite a eu lieu le 30 août. Li Wenzu rapporte que son mari a perdu beaucoup de poids et a beaucoup vieilli. Elle a dit que c’était comme si elle avait rencontré une autre personne. Wang Quanzhang, qu’elle savait réservé et doux, était anxieux et agité pendant sa visite en prison. Il existe également de sérieux soupçons que des médicaments lui ont été administrés contre son gré, ce qui a pu altérer sa capacité de penser.

Li Wenzu milite sans relâche pour la libération de son mari depuis 2015. Pour cette raison, elle est persécutée et harcelée par le gouvernement chinois. Elle est certaine que si le pire est évité, c’est parce que dans le monde, des personnes sont vigilantes et attentives.

Wang Quanzhang est un prisonnier d’opinion. Tant qu’il est en prison, il risque d’être torturé ou maltraité. Amnesty International exige que le gouvernement chinois le libère immédiatement et sans condition.

À l’attention du président Xi Jinping

Wang Quanzhang est un avocat chinois spécialisé dans les droits humains. Pendant des années, il a défendu les droits des autres, allant jusqu’à risquer sa propre sécurité. Arrêté en 2015, il a été condamné le 28 janvier 2019 à quatre ans et demi de prison pour avoir défendu pacifiquement les droits humains. ·

De 2015 à 2019, sa famille n’a pas su où il était détenu. Il est maintenant clair qu’il se trouve à la prison de la ville de Linyi, dans la province de Shandong. Après presque quatre ans sans contact avec le monde extérieur, Wang Quanzhang a enfin pu voir sa femme Li Wenzu et son fils Wang Guangwei pendant une demi-heure le 28 juin 2019. Li Wenzu a rapporté après la visite que son mari avait perdu beaucoup de poids et avait vieilli.

En prison, il encourt toujours le risque d’être torturé ou maltraité.

Sa famille est persécutée et harcelée depuis l’arrestation de Wang Quanzhang.
C’est pourquoi nous demandons au président Xi Jinping:

  • de libérer Wang Quanzhang immédiatement et sans condition
  • de s’assurer qu’il est protégé contre la torture et les mauvais traitements.
  • de s’assurer qu’il a un accès sans restriction à sa famille, à l’assistance juridique de son choix et aux soins médicaux.
Votre adresse électronique est utilisée pour vérifier les doubles signatures et pour l’envoi d’informations sur le suivi de cette action, si vous le souhaitez. Votre adresse e-mail ne sera pas envoyée aux destinataires ni à des tiers.
À Monsieur le Président Xi Jinping

Liberté pour Wang Quanzhang

    Choissisez un titre svp.
  • Veuillez indiquer un prénom
  • Veuillez indiquer un nom de famille
  • Veuillez indiquer votre adresse e-mail
  • Bitte gib deine Postleitzahl ein.
  • Si tu as moins de 26 ans tu profiteras des avantages AMNESTY YOUTH.
    S'abonner à la newsletter